5 symptômes d’un chat malade

Lorsque votre chat est malade, de nombreux signes plus ou moins évidents peuvent le montrer comme le manque d’appétit, le changement de comportement ou la baisse de forme. Mais pour être sûr qu’il s’agit bien d’une maladie, il faut savoir quels points examiner sur le corps de votre chat. Nous avons trouvé pour vous 5 symptômes à surveiller qui prouvent que votre chat est réellement malade.

La baisse d’appétit

Il ne suffit pas de conclure après un refus d’alimentation que votre chat est malade. En effet, le comportement alimentaire du chat doit être surveillé pendant 2 à 3 jours, ainsi que sa consommation d’eau avant d’arriver à la conclusion d’une maladie. Pendant ce temps, plusieurs autres symptômes seront visibles pour appuyer vos doutes. Pour être convaincu qu’il s’agit bien d’un symptôme de maladie, assurez-vous de ne pas avoir changé son alimentation. S’il se comporte différemment en face de repas qu’il avait l’habitude d’adorer, vous pouvez soupçonner une maladie. Dans ce cas, vous pouvez trouver des conseils sur Illicoveto pour prendre soin de lui ou contacter directement un vétérinaire.

La température corporelle anormale

Tout comme chez l’homme, le chat présente une température élevée quand son état de santé n’est pas à la normale. La température d’un chat en bonne santé doit être comprise entre 38 ° et 39 °C. Au-delà de ce seuil, cela signifie que votre chat fait une fièvre. Pour contrôler sa température, il vous suffit d’utiliser le thermomètre pour prendre sa température rectale. Faites-vous assister, car il ne se laissera pas facilement faire. Attention, en dessous de 38 °C, cela est mauvais signe pour le chat et il faut très vite contacter un vétérinaire.

L’irrégularité du pelage

Le pelage est un aspect très important pour juger de la santé de votre chat. Un poil collé, gras, sale, pelé ou terne peut être un symptôme de maladie. Vérifiez donc minutieusement la fourrure de votre chat afin de détecter si elle présente des croûtes ou des parasites.

D’autres symptômes relatifs aux poils que vous pouvez surveiller sont les irritations, les chutes de poils, les démangeaisons, les rougeurs qui peuvent également être dues à la présence des parasites souvent invisibles sur la peau du chat comme la teigne ou la gale. N’hésitez pas à consulter immédiatement le vétérinaire si vous constatez une boule ou une excroissance sous la peau. Seul un vétérinaire pourra vous dire s’il s’agit d’un abcès ou d’une tumeur.

Les vomissements

C’est une habitude normale que le chat régurgite de temps à autre à cause des poils qu’il peut avaler au moment de sa toilette. Toutefois, si ces vomissements deviennent trop fréquents et parfois douloureux pour le chat, cela peut être signe d’indigestion, d’empoisonnement ou d’intoxication alimentaire. Il faut donc faire appel à vétérinaire pour éliminer ces possibilités, car une indigestion doit immédiatement être suivie d’une intervention médicale.

Le dysfonctionnement du système respiratoire

Si les voies respiratoires du chat sont affectées, ce dernier peut avoir des difficultés à respirer. Cela se manifeste parfois par un rythme rapide et saccadé de la respiration avec des éternuements répétés et de la toux. La respiration est parfois accompagnée de ronflements et de sifflement. Si vous remarquez ces différents comportements chez votre chat, faites-le consulter par un vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *